Cyburios » C'est un voyage » Combien coûte le plein d’un bateau de croisière ?

Combien coûte le plein d’un bateau de croisière ?

Que l’on désire acheter ou louer un bateau de croisière, la carburation est un critère important à évaluer au préalable. En général, la grandeur d’un navire indique sa consommation en carburant, aussi bien en matière de la quantité et du coût. Ainsi, pour la compagnie italienne Costa croisières, une estimation du prix de la carburation varie d’un modèle de navire à l’autre.

Combien coûte le plein d’un bateau de croisière ?

Quel est le classement des navires de Costa croisière selon leur taille ?

Costa croisières possède une flotte impressionnante. Mis en service les uns après les autres, chaque navire affiche une architecture plus ou moins différente de la précédente. En matière de grandeur, les nuances s’établissent nettement.

Navires de croisièreLongueur (en mètre)
Costa Toscana337
Costa Firenze324
Costa Smeralda337
Costa Venezia324
Costa Diadema306,2
Costa Fascinosa290,2

Sont présentés dans le tableau les six plus grands bateaux de la flotte italienne Costa croisières. Il en reste d’autres de tailles inférieures tels que : le Costa Luminosa, le Costa Fortuna, le Costa Favolosa et le Costa Pacifica. De tous les paquebots, le Costa Toscana est considéré comme le plus grand navire de la flotte avec 337 mètres de longueur.

Récemment déployé en mer, ce bateau est propulsé grâce à deux azipods de 37 000 kilowatts chacun. Son système moteur utilise un carburant plutôt écologique, le gaz naturel liquéfié (GNL). Ainsi, le dernier navire de la compagnie peut atteindre une vitesse de 37 à 41,7 kilomètres/heure.

Quelle est la consommation d’un bateau de croisière ?

En considérant qu’un bateau long de 70 mètres consomme jusqu’à 500 litres de carburant, il est possible d’estimer la quantité pour un navire de croisière. Alors, un paquebot peut consommer environ 2700 litres de combustible par heure, soient 2000 litres pour la navigation et 700 litres pour le mouillage. Toutefois, la carburation suffisante pour un navire de croisière dépend essentiellement de certains facteurs.

  • Le tonnage du bateau de croisière ;
  • La grandeur du navire ;
  • Le type de carburant mis dans le réservoir ;
  • La vitesse et la puissance du moteur.

Avec une carburation annuelle de 350 000 € pour un bateau de 70 mètres, on peut prévoir au moins 1 450 000 € pour un Costa. À vrai dire, le plus petit des navires de cette compagnie de croisière mesure près de 270 mètres. Par ailleurs, la consommation en carburant d’un paquebot est aussi liée aux itinéraires prévus et à la durée du voyage.

Sachant que les bateaux de Costa croisières peuvent faire le tour du monde, la consommation peut être plus importante et le coût, plus élevé. Pour mettre en marche un bateau de plaisance, on peut utiliser différents types de combustible : le diesel marin pur, le fioul, l’essence bleue SP98, etc.

Partout dans le monde, la première qualité est la plus utilisée par les compagnies de voyage maritime. En abrégé DML, le Light Marine Diesel est un gasoil de couleur bleue dont la concentration en soufre est basse, environ 0,1 %. Adapté à un moteur diesel uniquement, ce carburant affiche des caractéristiques de refroidissement normales.

consommation d’un bateau de croisière

Le diesel marin pur semble préférable au fioul, car celui-ci est un combustible très polluant. D’ailleurs, l’utilisation de ce carburant est interdite par la loi. La combustion du fioul dans les moteurs libère des matières non seulement dangereuses pour la nature, mais aussi difficiles à éliminer.

C’est pour cette raison que Costa croisières comme bien d’autres compagnies recourent maintenant à l’utilisation de solutions écologiques. D’ailleurs, on retrouve le gaz naturel liquéfié dans les moteurs des paquebots Costa Toscana et Costa Smeralda.

Quel est la consommation d’un yacht ?

En moyenne, un yacht long de 70 mètres consomme près de 500 litres de carburant pour tourner. Le prix de la carburation avoisine les 400 000 € pour une utilisation annuelle du bateau. À l’évidence, cette consommation peut être influencée par la vitesse du bateau, les dimensions du navire, la distance à parcourir, etc. 

Souvent, on fait le plein des yachts dotés de moteurs à essence justement avec de l’essence, mais de type bleu : le Super Premier (SP) 98. C’est un combustible sans plomb qui préserve le système de motorisation du bateau contre les encrassements. L’essence SP98 contient des substances anticorrosives et détergentes.

Avec un indice d’octane (98) maitrisé, ce combustible garantit de meilleures performances au moteur du yacht. Puisqu’il est aussi un navire de plaisance, le yacht peut contenir du diesel A. Il s’agit d’un hydrocarbure destiné aux bateaux de loisirs, de tourisme et de sports nautiques.